Lénaïc Brulé

Lénaïc Brulé 2019

ACTUALITE

RICOCHET.png

 

 

 

 

 

 

 RICOCHET de Lénaïc Brulé

 Claire, la mère, essaye de faire des ricochets 

 Sacha, le fils, se demande ce qu’elle fait

 Martin, le père, lui explique patiemment

 Et puis, un jour, Sacha meurt brutalement

 dans un  accident de voiture. 

 Martin avance en essayant de se débarrasser de sa  culpabilité et Claire recule en essayant de gérer le deuil  d'un enfant qu'elle n'a pas désiré. 

 Un texte de Lénaïc Brulé bientôt édité chez Lansman. (2022)

 

 Lecture publique le dimanche 30 janvier  2022 à 17h00 

 au Festival Paroles d'Hommes à Soumagne. 

 https://parolesdhommes.be 

Avec le soutien du BAMP, du CED, du Delta, du Festival Cocq'Arts et du festival Paroles d'Hommes 

Présentation

Bienvenue sur mon site. 

Moi, c'est Lénaïc, je suis comédienne, c'est mon métier, mon rêve de gosse. Il a pris vie petit à petit. 

Aujourd'hui, j'ai 33 ans, le rêve d'enfant n'a rien perdu de sa superbe mais il s'est transformé, a évolué au contact des personnalités rencontrées et de mes expériences de vie.

 Je fais du théâtre parce que j'ai des choses à dire.

Le théâtre pour moi c'est un engagement citoyen, une invitation vivante à questionner, une prise de risque signée d'un commun accord avec le spectateur. C'est un métier qui ancre des valeurs qui me sont fondamentales comme le sens du collectif, le partage, l'écoute, la patience et la confiance. Plus je pratique le théâtre de différentes façons, plus je développe un rapport à l'humain qui me passionne ; les courants contradictoires qui le traversent aux différentes étapes de sa vie, ses désirs intenses, ses conflits avec la société dans laquelle il vit, ses blessures enfouies, sa recherche vers l'épanouissement et l'accomplissement. L'être humain est une machine anatomique captivante que j'aspire à découvrir en profondeur à travers des pratiques corporelles comme le yoga, le shiatsu (massage japonais) qui font partie de mon quotidien. Une recherche infinie pour connaître mon principal instrument de travail.

 

Je fais de la mise en scène parce que je veux entendre ce que d'autres individus ont à dire.

La mise en scène pour moi, c'est se mettre à l'écoute, se mettre au service de la parole d'autrui.

 Je mets en scène des spectacles en Côte d'Ivoire, au Congo avec des populations locales. J'ai tissé avec le temps un amour et une admiration pour ces êtres humains et cette culture. Je mets aussi en scène en Belgique avec des personnes portant un handicap mental. 

Je ferai encore du théâtre pour appréhender le monde qui m'entoure et

chercher des réponses aux questions qui me traversent.

Oui, chercher les réponses, car les trouver n'est peut-être pas le plus important.   

 

 

Comédienne

Bande démo

 

Photos